Il était une fois une horde de preux Chevaliers R qui ont se lancèrent une nouvelle quête : ils avaient pour mission d’amener le tout puissant Google Auth dans le royaume de ShinyProxy. Voici leur histoire, racontée de l’intérieur. Au commencement, il y avait un conteneur Pour ceux de nos lecteurs qui ne connaissent pas ShinyProxy, ce projet open source porté par Open Analytics est conçu pour déployer un serveur qui peut exécuter plusieurs Shiny Apps, et où chaque nouvelle application est lancée dans une nouvelle session. En quelques mots, ce que fait ShinyProxy est essentiellement de connecter un serveur à une liste de conteneurs Docker,Lire la suite →

shinyproxy-docker-shiny

Vous avez fait de belles applications Shiny, en suivant nos conseils de mise en package de Shiny par exemple, et vous souhaitez les mettre en production, en auto-hébergement, pour que d’autres puissent en profiter, sans limitations, sur Internet ou sur un serveur interne de votre entreprise ? ShinyProxy est fait pour vous ! ShinyProxy v2.0 est sorti récemment. Quelle belle occasion pour vous parler de sa mise en oeuvre ! Un intérêt majeur de ShinyProxy est la possibilité de créer un conteneur Docker indépendant pour chaque utilisateur qui se connecte à votre application Shiny. Cela permet de passer outre les limitations de nombre d’utilisateurs deLire la suite →

Dans cet article, je vais vous présenter l’approche que nous utilisons chez ThinkR pour les applications Shiny que nous sommes ammenés à concevoir. Il s’agit d’un cadre de travail relativement strict mais conçu pour nous simplifier la vie et garantir de livrer une application “prod ready” ( qu’elle soit lancée en local, sur shinyserver, Rconnect ou encore via ShinyProxy avec docker ). Ce cadre facilite la maintenance de l’application et le travail collaboratif. Une appli Shiny dans un package R Un modèle de librairie R pour une application Shiny Ce que je vous présente ici est une approche que nous avons pris le temps deLire la suite →